Lofoten : Melting Blue

Pour la 3e fois, nous décidons de partir visiter la Norvège. Cette fois, nous prenons l’avion pour rejoindre les îles Lofoten qui se situent à 300 km au dessus du cercle polaire ! Cette information peut faire froid dans le dos, surtout en plein hiver. En effet, cette région du monde n’est pas réputée pour sa chaleur. À partir de ce constat, peu de gens cherchent à dépasser ce préjugé. De plus, ces terres semblent bien lointaines en plus d’être hostiles et inhabitées. Notre voyage s’est déroulé à contre-courant de ces idées préconçues.

Tout d’abord concernant la manque de lumière. Non il ne fait pas noir total pendant 6 mois consécutif. Les îles Lofoten ne voient pas la lumière du soleil pendant 1 mois, début janvier le soleil refait son apparition entre 11h et 13h et augmente d’environ 1h par semaine. Lors de notre séjour, nous avons eu droit au lever du soleil à 7h30, il nous quittait à 17h.

 

 

Nous avons été accueillis par une tempête de neige le premier jour. Les routes, les montagnes, le ciel, tout est blanc. La conduite n’est pas aisée de par la faible visibilité. Les voitures, quant à elles, sont toutes équipées de pneus cloutés qui permettent de rouler sereinement mais prudemment.

Les jours suivants, les nuages se sont éclipsés pour nous laisser un magnifique ciel bleu. La lumière dans les îles est particulièrement belle car le soleil n’est jamais très haut. Malgré sa présence, ce n’est pas lui qui réchauffe. Le climat est doux pour cette latitude. Les journées affichent des températures entre -2 et 3 degrés en hiver et environ 15° en été. Cela est dû au passage du fameux Gulf Stream ou plus précisément de la Dérive nord atlantique qui, en apportant un courant chaud, adoucie considérablement le climat.

 


Les eaux des Lofoten sont très poissonneuses, ce qui explique une activité économique tournée vers la pêche. Nous avons croisé de nombreux séchoirs à morues sur les 2 dernières îles. La pêche au saumon et le fumage est également pratiqué dans cette région. Sur le plan gastronomique nous avons gouté la morue séchée, qui contient 70% de protéines ! Ainsi que le saumon. Ce dernier est très bon et pas meilleur marché que chez nous. D’ailleurs la Norvège, même si on ne s’y rend pas pour la gastronomie, reste un pays où la nourriture est onéreuse. Nous sommes partis avec une base alimentaire que nous avons complété sur place. Les menus sont malgré tout restés simples !

 


Nous avons nourri notre esprit et nos yeux des paysages de montagne, de mer, de lacs et de fjords. Les Lofoten sont peut-être le seul endroit de la terre où il est possible de voir tout cela sans avoir à tourner la tête. La cohabitation entre la mer et la montagne, le sable et la neige c’est l’extra dans l’ordinaire.

 

Le charme de la Norvège se trouve également dans son respect de l’architecture locale. Nous avons logé dans des Rorbuer. Ce sont des petites cabanes de pêcheurs placées sur pilotis au bord de l’eau. Ces petites habitations offrent tout le confort pour y passer l’hiver au chaud dans son canapé en regardant les mouettes se disputer dans le petit port.

La saison se prête peu aux sports de plein air en dehors du ski et des randonnées en raquettes. En été, il est possible de prendre de la hauteur en escaladant les parois rocheuses ou prendre le large en kayak pour explorer les eaux turquoises.


Même si les journées hivernales sont courtes, les longues nuits peuvent être riches en lumières d’un autre genre. Les îles Lofoten restent l’endroit idéal observer les aurores boréales en raison de sa situation et de ses températures clémentes. Nous avons eu la chance d’en apercevoir même si le vent solaire était faible.

 


Les îles Lofoten, comme les fjords de l’Ouest, nous ont conquis. Nous quittons une 3e fois la Norvège avec la certitude que nous y reviendrons !

 


«

»

Une réponse pour “ Lofoten : Melting Blue ”

  1. Magnifique effectivement !!! même si moi je suis plus attiré par des pays chauds, (bien que j adorerais voir une aurore boréale.)
    Superbe voyage !! mais que vas t il reste au filles a visiter quand elles seront grandes??
    Nan en faite je suis jaloux!!
    merci de partager cela avec nous bisous et a bientôt

    Nico

Les commentaires sont fermés.