Abel Tasman

Aujourd’hui, nous nous préparons pour notre journée de rando dans le parc Abel Tasman. Le bateau taxi nous emmènera à la découverte de ce lieu quasi sauvage. Le skipper nous attend sur la plage, il est de bonne humeur et nous fait la visite de la baie sur un ton blagueur et à pleine puissance, ce qui impressionne beaucoup Elise ! Nous passons voir les otaries sur leurs rochers en train de profiter du soleil.Un petit passage vers les cormorans et le bateau nous dépose sur une plage et nous récupère dans 5h à la plage suivante.

Le cadre est magnifique ! Nous avons l’impression d’avoir débarqué sur une île déserte ! Nous sommes tentés d’aller nager, mais on se dit qu’il vaut mieux faire notre rando le plus vite possible et ensuite profiter de la plage. Nous prenons tout de même le temps de prendre quelques photos de ce paysage irrésistible. Les filles trainent un peu les pieds de devoir quitter cet endroit. Les photos ci-dessous vous ferons peut-être mieux comprendre pourquoi :

Nous partons dans la forêt néo-zélandaise que l’on apprécie tant. Il y a plein de sortes de fougères, des arbres aux formes imaginaires. Le chemin est aménagé de façon à le rendre accessible, les arbres tombés en travers sont juste coupés de manière à laisser passer le promeneur, mais sinon tout reste tel quel. De temps à autre nous pouvons voir la mer en contrebas, ce qui nous motive à avancer. Nous passons par un refuge. Le bungalow est au milieu de nul part. Les plus téméraires parcourent le parc sur 3-4 jours et dorment soit en refuge, soit dans des petites aires de camping en bord de plage. Les lieux sont aménagés au strict minimum et l’eau provient d’un gros réservoir.

Dernière ligne droite avant le farniente et le chemin nous propose deux possibilités : trajet marrée basse – 15 min ou trajet marrée haute – 30 min. La mer est en train de monter, mais nous tentons le chemin le plus court. Les filles en ont marre et ne réclament qu’une chose : aller à la plage ! Nous descendons le chemin et la mer a déjà commencé à occuper le territoire. Deux randonneuses viennent de traverser le passage et nous conseillent plutôt de passer par l’autre côté. N’écoutant que nous-même, nous décidons de passer le bras de mer. Nous décidons de porter les filles car le fond nous semble vaseux. Finalement rien de plus simple que de rejoindre l’autre côté. Nous sommes même un peu déçus… nous nous apprêtions à vivre une aventure !!!

 

Arrivés sur la plage, le vent s’est levé. Les filles ont mis leur maillot, mais 2 min après s’être mouillées, elles reviennent frigorifiées. Nous ne tenterons pas le bain de mer cette fois-ci. Pour rejoindre notre point de rendez-vous, nous terminons le chemin en coupant par l’un des camping de la réserve. Cela nous a bien donné envie de faire le trek de 3 jours, sac sur le dos ! Un jour peut-être…


«

»

6 réponses pour “ Abel Tasman ”

  1. Magnifique !!!!!!!

  2. La vie est belle ! profite bien avec ta petite famille !!

    • J’avoue que oui : lorsque j’ai regardé le bateau s’éloigner après nous avoir déposés sur la plage, je me suis sentis comme un Robinson Crusoe sur une île déserte avec ma petite famille.
      A ce moment j’ai vraiment senti la « distance » entre nous et… tout le reste.
      Je me souviens avoir lâché mon sac à dos et mes chaussures sur le sable et m’être senti léger, comme si ces affaires contenaient en elles toute une vie.
      Cette sensation est un délice dont on savoure chaque instant.

  3. Juliette et la smala cretien

    Bonjour à tous,
    Nous découvrons seulement maintenant votre blog; c’est magnifique, félicitations !
    Elise et Mathlide manquent beaucoup à Juliette et elle a été très contente de voir toutes ces photos. Elle a dit  » j’aurais bien aimé partir avec elles…
    Les enfants sont en vacances depuis ce midi: Noël approche à grands pas sous un soleil magnifique et 15°C
    On vous souhaite bonne continuation et Juju embrasse bien fort ses copines. Passez de bonnes fêtes de fin d’année. Bisous

Les commentaires sont fermés.