Côte à côte

L’heure est venue pour nous de quitter le confort de notre location de vacances. Nous récupérons une voiture de location sur Auckland afin d’aller à la découverte de Bay Of Islands. Plages de sables dorés, eaux turquoises et soleil sont au programme de cette région carte postale en bordure de l’océan Pacifique.
Notre point de chute se trouve à Paihia dans un hôtel de Backpackers.
Le soleil n’est présent que sur les photos idylliques des brochures touristiques. Sortie en mer, kayak, dauphins…

Nous avons visité les environs. Kerikeri est un petit village où nous pouvons aller voir la Stone House. Cette maison en pierre ne se visite pas, c’est un restaurant. Par contre elle est entourée d’un joli parc arboré. Nous avons l’impression d’être revenus en Irlande. Paihia n’a pour atout que sa situation géographique à mi-chemin de plusieurs points d’intérêts. D’autres mentionneront sans aucun doute la possibilité de faire la fête toute la nuit après un petit restaurant.

Russel est un petit village accessible depuis Paihia par bateau ou par la route. Nous optons pour la 2e solutions. Après quelques kilomètres nous comprenons pourquoi les gens préfèrent prendre la voie maritime. Nous traversons une fois de plus une « gravel road » où nous croisons que quelques pick-up autochtones nous dépassant aisément.
Le village, bien que très fréquenté par les touristes, ne fait pas exception à l’ambiance relax du pays. La rue qui donne sur la baie est bordée de petits restaurants. Les tables sont faites à partir de la souche des arbres qui bordaient l’allée. Sur la plage, des petites embarcations sont attachées aux pukanuas (arbres emblématiques de l’île du nord). Nous imaginons que chaque barque sert à rejoindre un des violiers situés à quelques mètres du rivage. Le pays compterait un bateau pour quatre habitants. D’ailleurs la voile, avec le rugby, fait partie des sports où les néo-zélandais excellent.

Non loin de Paihia il est possible de visiter Waitangi, le village où fut signé le traité entre le peuple Maori et la couronne Britannique. A partir de ce même village, il est possible d’aller voir les  Haruru Falls en kayak. Le temps est aussi incertain que notre capacité à faire l’aller-retour en 2 heures, nous y allons en voiture avant de continuer notre route pour voir si la mer de Tasman, située sur la côte opposée, a quelque chose de nouveau à nous dévoiler. Le ciel se dégage pour nous faire profiter des magnifiques paysages de la côte Ouest. Nous apercevons en face des dunes de sables qui terminent la pointe.

Nous décidons de nous rendre jusqu’à la Waipoua Forest où y vit, depuis plus de 2000 ans, un Kauri. Cet arbre mesure 51,5 mètres, sa circonférence est de 13,8 mètres pour un volume de 244 mètres cube de bois. Pour se rendre à lui, nous empruntons un chemin de bois. Il est interdit de marcher à même le sol de la forêt au risque d’abimer les racines qui Kauri et de leur apporter des maladies. Le pays est très strict concernant l’hygiène du matériel de camping, des chaussures de randonnées par crainte de véhiculer des virus qui peuvent avoir de lourdes conséquences pour la faune et la flore. Il en font la douloureuse expérience avec les possums. Ces marsupiaux ont été importés sur l’île pour leur fourrure. Aujourd’hui ils sont responsables de nombreux dégâts dans les forêts ainsi que de la disparition des kiwis en détruisant les nids. L’heure est donc à la méfiance.


Notre promenade se terminera au milieu de l’étonnante végétation de ce pays. Nous sommes contents d’avoir repris la route des découvertes et des beaux panoramas après les deux semaines passées sur Auckland.


«

»

Une réponse pour “ Côte à côte ”

  1. Merci pour les très belles photos surtout celle des filles sur le banc. bisou

Les commentaires sont fermés.