Cheval et Pancakes Rocks

A 6h le réveil sonne. Honnêtement, ce fut difficile de se lever. Les filles par contre étaient motivées ! A 8h nous arrivons sur les lieux et la dame nous explique que nous avons dû nous tromper dans l’heure car elle a un autre groupe de programmé. Elle nous demande de revenir pour 9h45… nous repartons avec un goût un peu amer. Bref, cela nous laisse du temps pour refaire un plein d’essence et de profiter du wifi du camping pour mettre à jour notre site.

A l’heure indiquée nous revenons pour faire connaissance avec nos montures ! Léo, Molly, Flash. et Apache. Nous avons pris une sortie d’une heure car c’est une grande première pour les filles. Elles n’ont jamais dirigé un cheval et encore moins dans la Rainforest (forêt vierge) ! Nous avons traversé des marres de boue, j’ai croisé les doigts pour que personne ne se retrouve au sol ! Heureusement, nous sommes tous rentrés sains et saufs.

J’ai eu la chance d’avoir le cheval qui doit rester en queue de peloton, ce n’est jamais bon signe lorsque l’on te dit ça ! Je me suis un peu bagarrée avec lui les premières 30 min et finalement il a compris qui était le boss !
De retour à la voiture, les filles sont heureuses, moi je me dis que c’est dommage d’avoir déjà perdu le bénéfice de ma douche d’hier soir…

Nous nous arrêtons faire quelques courses. Elise et Mathilde ne sont pas motivées pour refaire une rando. J’aurai bien aimé voir le glacier malgré tout… tant pis, nous reprenons la route. Au bout d’une heure, la fatigue nous fait capituler. Nous nous arrêtons pour une sieste.

L’objectif est d’atteindre les Pancackes Rocks.
Arrivés sur le parking, malgré un temps gris, nous enfilons une veste et partons voir les fameux rochers. Je pensais que nous allions faire une descente sur la plage qui est en contrebas, voir quelques formations rocheuses stratifiées et hop tous dans la voiture ! Eh bien non. Je continue d’aller de surprise en surprise. Tout d’abord nous prenons un petit chemin au milieu de la forêt tropicale (selon ma définition) pour ensuite apercevoir, au loin, les rochers. OK, c’est joli, allez nous rentrons, il pleut ! Seulement, le chemin continue. Il nous offre à chaque point de vue un angle différent sur ces crêpes de cailloux ou cailloux crêpe… Malheureusement, la pluie nous tombe dessus et ma veste déperlante commence à bien absorber les gouttes.

 

Arrivés dans le van, nous avons (presque) quitté l’odeur du cheval, mais il nous faut faire sécher nos vestes. Nous croisons les doigts pour que demain il y ait un peu de soleil. Nous trouvons un parking proche du site des pancakes. Si le temps est plus clément, nous referons la balade. En attendant, nous nous couchons dans un camion présentant une humidité maximum…

 


«

»

Les commentaires sont fermés.