Quand il faut aller à l’eau…

On se rend compte que nous n’avançons pas vite… Nous n’avons pas d’itinéraire d’établi, nous étudions la carte au fur et à mesure. Seulement entre la mise en place et le rangement des lits, l’école des filles, les repas…

Nous sommes en train de réviser notre copie de voyage en mettant des priorités sur les choses que nous souhaitons visiter. Pour aller plus vite, aujourd’hui nous décidons d’emprunter la route principale pour rejoindre les lacs du sud ouest. L’idée aurait été bonne si nous avions encore de l’eau dans le réservoir. Car je ne vous l’ai pas dit, mais dans notre Mystérieuse Machine, il n’y a aucun moyen de savoir le volume d’eau restant. Forcément, sur le chemin nous ne trouvons aucune aire de service. Il nous faut donc rejoindre la route touristique ce qui nous fait un sacré détour. Dans un village nous trouvons notre bonheur dans une zone comprenant des container de recyclage, une salle de squash, un terrain de rugby venant d’être fauché et des vestiaires désaffectés.

Notre joie est vite retombée lorsqu’à l’ouverture du robinet le dernier filet d’eau s’échappa. Après observation minutieuse de l’environnement, nous trouvons une trappe au sol, en la soulevant nous trouvons une vanne ! Hourraaaaaa… l’eau coule du robinet….. mais aussi dans les vieux vestiaires… Bon, malgré l’inondation que nous avons dû produire dans la pièce d’à côté, nous avons de l’eau et nous décidons de passer la nuit au même endroit. Élise et Mathilde ont joué dans l’herbe fauchée avec le terrain de rugby en guise de cours de récréation.

 

A part ça, nous sommes passés aujourd’hui à 4500Km du Pôle Sud. Je pense qu’il nous faudra du temps avant de s’en approcher de nouveau autant.


«

»

Les commentaires sont fermés.