Tongariro Alpine Crossing : Joueur 1 c’est à vous !

Cela fait plusieurs jours que je me conditionne pour faire la Tongariro Alpine Crossing. Cette randonnée fait partie des incontournables du pays. Puis, je me suis dis qu’il suffisait de mettre un pied devant l’autre pour avancer. Il y à 19,4km à faire pour monter et redescendre du volcan. Le départ est à 1100m d’altitude, le sommet à 1950m et l’arrivée se trouve à 850m. La rando ne fait pas une boucle. Ben me dépose au départ et me retrouve à l’arrivée. Le portable ne capte pas et de toute façon nous n’en avons qu’un seul. Pas le choix, si je commence, je dois terminer.

La première portion est facile. Il y a une végétation assez aride car le chemin se fait au niveau de la coulée de lave. Je croise des petits ruisseaux dont le fond est… jaune. Les gens se disent bonjour par formalité alpine. Ensuite commence une montée pour rejoindre le cratère sud. Une pancarte met en garde les randonneurs sur l’équipement nécessaire, les réserves d’eau et de nourriture. Le paysage devient lunaire,  je ne croise que des gros blocs de lave solidifiés. Les salutations et les regards se veulent encourageant pour chacun. L’accès à ce premier cratère grimpe, mais moins que le suivant. La montée pour le Red Cratère se fait dans un mélange de sable et de pierre volcanique. Les cailloux sont légers et ne permettent pas d’avoir de bons appuis. Arrivée en haut je suis contente de moi mais un peu cassée par l’effort que je viens de fournir. Lorsque je me retourne je vois ce fameux cratère rouge. Je suis au bord. Sa couleur est saisissante ! Cela pourrait être l’antre du diable, il n’aurait pas besoin de mettre son nom à l’entée !

L’idée de faire demi-tour traverse mon esprit mais ne me tente pas du tout. Je ne sais même pas comment je pourrai redescendre une pente aussi raide, alors je continue. A aucun moment du parcours je ne vois un chemin se dessiner, ce n’est qu’au fur et à mesure que je comprend où je dois aller. Au sommet il y a plein de gens qui cherchent quelqu’un pour les reconduire au village. Au départ j’essaye de discuter mais très vite je me rend compte qu’il me reste au moins 3h de marche et je n’ai pas du tout envie de me trainer quelqu’un (ou inversement…).

Malgré le vent et le froid qui me gèlent les doigts, j’atteins les 3 lacs émeraudes. Leur couleur est surréelle. Je commence à descendre doucement. Le sol est toujours sablonneux, glissant, raide. J’ai juste l’impression que je vais chuter si je ne fais pas attention. Je pense que je suis la seule à avoir cette impression car les gens ont l’air bien plus sereins. Je me pose quelques minutes pour admirer les lacs en évitant de me refroidir. En m’éloignant je peux encore admirer le Red Cratère et surtout le chemin parcouru ! J’écoute un silence qui m’était encore inconnu, aucun bruit, ni le vent, ni les oiseaux ne sont présents.


Allez, maintenant ça descend ! Un tout autre paysage se présente, la végétation réapparait, tout comme la route qu’il me reste à parcourir. Le chemin serpente la montagne à n’en plus finir. Je sais que la dernière partie se trouve dans la forêt, mais j’ai du mal à y croire tellement cela me semble loin ! Je zappe la pause au refuge car il y a un groupe qui s’est arrêté. Il est censé me rester 1h30 de marche. Cette descente est interminable. Une fois dans la forêt j’attends l’arrivée, je doute même sur le chemin que j’ai emprunté. Pour une fois j’essaye d’écouter s’il n’y a pas de un bruit de voiture pour m’indiquer l’arrivée au parking. J’ai l’impression de ne plus commander mes jambes, je pense à autre chose pour ne pas me focaliser sur mes chevilles qui fatiguent. Ma famille, mes amis, mes collègues, je pense que tout le monde y est passé ! Finalement, ça y est, je l’ai fait ! Ben m’attend sur le parking avec les filles. 7h15 de marche dans des paysages hors du commun. J’en ai bavé à certains moments mais je suis allée au bout !


«

»

5 réponses pour “ Tongariro Alpine Crossing : Joueur 1 c’est à vous ! ”

  1. Bravo et chapeau pour les photos

  2. Bravo Aude…
    Très jolies photos.
    Merci de nous faire profiter de votre voyage.

  3. Merci beaucoup pour vos messages !!!
    Bisous

  4. Ouahou! Les paysages sont surréalistes…on se croirait sur une autre planètes ou dans un décor de cinéma…
    Je suis impressionnée par ton exploit physique ma chère Aude… Je fonce voir si Ben a battu ton record???Même si c’est le cas, cela ne sera pas aussi bien relaté!!!! Woman power!!!!!!!

    • Oh non, ne va pas lire, ça n’en vaut pas la peine…. Il a gagné, comme d’hab…. Pis je n’avais pas pris les verts qui gagnent… mais je reste contente de ma partie !

Les commentaires sont fermés.