Bangkok – Jour 5

Pour terminer ce premier passage à Bangkok, nous avons réservé une promenade dans les klongs en Long Tail Boat (bateau à longue queue). Les klongs sont de petits canaux sur lesquels se faisaient, autrefois, le commerce, les déplacements et l’évacuation des eaux usées. Aujourd’hui, les marchés flottants restent une activité essentiellement touristiques visiblement, les déplacements passent davantage par la route. Seule l’évacuation des eaux n’a pas encore trouvé son alternative.
Le départ se fait depuis l’embarcadère d’un temple très excentré de Bangkok. Notre taxi ne semble pas vraiment connaître les lieux. Nous prenons une voie rapide, à 120 km/h sans ceinture à l’arrière, ça fait croire en Dieu…
Le taxi nous dépose en nous assurant que nous sommes au bon endroit. D’ailleurs, une fois de plus, tout le monde sait où l’on doit aller sauf nous ! Nous passons un coup de fil à la personne censée nous retrouver pour qu’elle nous indique le bon chemin.
Après quelques questions sur les objets flottants non identifiés, Chloé, notre guide arrive en bateau. Nous sommes rejoints par un couple de français, Florence et Bertrand. Chloé est étudiante dans le tourisme, elle est thaïlandaise mais a appris à parler le français en 5 mois. Elle maîtrise l’anglais et apprend le chinois et l’espagnol en même temps.
Des habitations bordent les canaux. Certaines sont entourées de barrières, elles appartiennent à de riches propriétaires indiens ou chinois. Les maisons ressemblent un peu à nos construction par le fait qu’il y a des murs en béton, un toit en tuiles, des fenêtres et baies vitrées. Puis nous croisons des maisons thaïlandaises. Pour certaines, nous nous demandons comment elles peuvent tenir debout. Chloé nous explique que parfois les logements s’écroulent… ah tiens ! Une partie est sur des pilotis en bois. Il y a toujours un espace pour le bateau. Nous croisons des habitants qui vendent des soupes sur leur embarcation. Le sourire est toujours là malgré des visages marqués par une vie loin de la nôtre.


Nous faisons un arrêt dans un temple. Chloé nous explique sa religion et les rituels qui l’accompagne. Il faut se déchausser avant d’entrer dans un temple et avoir une tenue qui couvre les jambes et les épaules par respect au Bouddha. Les fidèles font des offrandes au Bouddha. 1 bougie symbolisant la lumière de la vie, 3 bâtons d’encens (1 pour le Bouddha, 1 pour sa discipline et 1 pour les moines). Ils formulent ensuite une demande au Bouddha et collent deux feuilles d’or sur les statues. L’emplacement est important. Si par exemple ils souhaitent réussir un examen, ils collent les feuilles sur les mains afin qu’elles écrivent les bonnes réponses.
Les moines vivent ensemble, autour du temple. Ils ne travaillent pas mais reçoivent de l’argent de l’état et des populations ainsi que de la nourriture. Les civils leur font également des offrandes, comme des coqs vivants ou en statuette car c’est un signe de bonheur.


Nous reprenons le bateau. En route nous croisons des « chasseurs » postés dans les arbres, les yeux rivés sur l’eau. Ils sont la pour pêcher avec un long fusil-canne à pêche. L’eau est pleine de pangas. Ces poissons ont la réputation d’être impropres à la consommation en raison de leur concentration en produits toxiques (mercure, arsenic…). De plus ils sont nourris avec des granulés à base de farine animale. Les filles ont d’ailleurs participé à ce gavage car Chloé leur a donné un sachet de grains… Il suffit d’en jeter une poignée dans l’eau et là… des centaines de poissons sortent de leur vase pour gober le repas. C’est très surprenant à voir.
Dans l’eau nous croisons également des varans. Les plus grands peuvent mesurer 3 mètres, mais restent inoffensif pour l’homme, au contraire ils en ont peur.
Des tuyaux longent les berges, ils servent à l’approvisionnement en eau (pas potable !).
Pour le repas de midi, nous faisons halte aux terrasses du marché. Il n’est ouvert que le week-end, seule une personne prépare des soupes. Chloé nous facilite grandement la commande.


Dans l’après-midi nous nous arrêtons visiter une ferme d’orchidées. Le propriétaire achète des petites racines qu’il conservent pendant plusieurs mois dans une bouteille en verre avec un peu terre. Elles poussent sans ajout d’eau, ni renouvellement d’air. Ensuite il les récupère avec un crochet ou en cassant le contenant. Les plantes sont ensuite suspendues. On peut dire qu’elles ne touchent pas terre ! Elles ne sont pas arrosées, elles captent l’humidité ambiante. Les allées d’orchidées surplombent la rivière. Les filles auront l’occasion de donner à manger aux poissons-chats qui y habitent.


Notre promenade s’achève là où nous l’avons commencé. Chloé repart avec un autre groupe, faisant le double du nôtre. Nous quittons Florence et Bertrand qui descendent dans le sud pour faire de la plongée et nous prenons un taxi pour rejoindre la gare.

Ce soir nous jouons aux Aventuriers du Rail ! Bangkok > Chiang Mai, combien de tunnels ? Combien de points ?

 

PS de Ben :

Je me rends compte en publiant cet article que les photos sélectionnées ont pour la plupart quelque chose de photogénique qui donne un aspect « pittoresque », voire charmant aux habitations traditionnelles. Dans la réalité, on ne peut s’autoriser à les comparer à Venise ou aux Hortillonnages d’Amiens. Il faut garder à l’esprit que tout le reste des maisons que vous ne voyez pas dans le cadre des photos ressemble à des bicoques bricolées de bois et de tôle, dont on se demande comment le tout peut tenir encore debout.

On aperçoit ou devine beaucoup de gens vivre dans ces mêmes habitations et à la question « que font ces gens de leur journée ? ont-il un travail ?« , nous avons obtenu comme réponse : « Les gens passent le temps et n’ont rien à faire. Ils vivent au jour le jour. On voit peu de jeunes car ils sortent en ville la journée« .
Non, les Klongs ne sont pas un endroit « charmant ». Ils vous amènent dans les coulisses d’une vie de débrouille sur les eaux ultra polluées des derniers canaux de Bangkok.


«

»

Une réponse pour “ Bangkok – Jour 5 ”

  1. Coucou…il est 23h00 , je rentre d’une longue journée de travail qui s’est terminée par un Conseil d’administration et une AG…. Quel plaisir de s’évader à Bangkok sous votre plume et de découvrir ces paysages exotiques!!!!!
    MERCI.
    Bisous Sylvie.

    PS: Cassy a joué hier pour la première fois aux Aventuriers du rail…mais c’était la carte des USA…donc nous n’avons pas la réponse à la question posée!!!

Les commentaires sont fermés.