Elephant Nature Park

Le Nord de la Thaïlande est connue pour ses éléphants et en particulier pour proposer des balades sur leur dos. Cette pratique est assez critiquée par les associations de protection des animaux pour différentes raisons.
La première qui nous vient à l’esprit est le confort de l’éléphant qui, en plus de porter les touristes, doit supporter le poids d’une nacelle. Alors il faut trouver une sortie qui permet de monter à crue sur l’animal, c’est à dire sans dispositif supplémentaire et à seulement une ou deux personnes. Cette pratique ne serait pas plus confortable pour l’animal car la personne est alors assise sur le cou de l’éléphant. Une dernière raison et sûrement la première qui nous a fait abandonner ce type de promenade c’est le fait que l’éléphant est un animal sauvage qui ne laissera personne monter sur son dos. Pour l’apprivoiser les hommes utilisent un bâton au bout duquel se trouve un crochet. Il s’en servent pour soumettre le pachyderme et ainsi le dresser. Les éléphants sur lesquels il est possible de monter ont le plus souvent subi des maltraitances.

À quelques kilomètres de Chiang Mai, nous nous sommes rendus dans un parc qui a pour objectif premier de récupérer des éléphants en mauvaise santé ou maltraités.
Notre journée a commencé à l’hôtel où un mini van est venu nous chercher. Après une heure de route et un film expliquant les raisons du parc et comment se comporter avec un éléphant, nous arrivons sur place. Notre guide nous indique où poser nos affaires, une table nous est réservée. Il y a beaucoup d’autres personnes, le centre reçoit une centaine de visiteurs par jour qui s’ajoutent à ceux qui restent sur place entre 2 et 7 jours. Nous nous voyons déjà dans l’attrape touriste avec son organisation bien rodée.

Nous avons commencé par donner à manger aux éléphants. 3 animaux nous ont été présentés mais l’éléphanteau a été embêté par des chiens (le centre fait également refuge et ne compte pas moins de 400 chiens). Sa maman et le reste de son clan se sont précipités pour l’encercler afin de le protéger. Nous avons donc nourri un pépère qui semblait être content d’avoir double ration ! Le panier était rempli de morceaux de pastèques, de potirons, de bananes. Pour les lui donner il faut mettre le morceau dans le creux de sa trompe. Il l’enroule et met le fruit dans sa bouche. Notre guide nous a ensuite emmené dans le parc où vivent les animaux.

Chaque animal a un et un seul « maître » qui prend soin de lui au quotidien. Le guide nous raconte l’histoire des pensionnaires. Un éléphant travaillait dans un cirque, il est devenu aveugle à cause des flashs des appareils photos, un autre boîte car il a marché sur une mine pendant qu’il travaillait en forêt près de la frontière laotienne. Il nous est possible d’approcher les éléphants et de les toucher. Ils ont une peau très épaisse et rugueuse, mais aussi très sensible. Elise et Mathilde sont surprises de voir qu’ils ont des poils !

Le centre inclus le repas dans sa visite, nous mangeons avec notre petit groupe d’une dizaine de personnes. Après cette pause, nous nous rendons à la rivière, c’est l’heure du bain ! Les hommes accompagnent leur protégé jusqu’à l’eau. Il les arrosent. Les éléphants adorent se baigner, il le font tous les jours. Ils s’immergent complétement et restent sous l’eau sans bouger. Après ce rafraichissement ils vont se remettre de la terre afin de protéger leur peau du soleil.

Nous avons passé du temps à les observer se baigner. C’est impressionnant de pouvoir assister à ces scènes. Ici les animaux semblent être cocoonés. Leur santé, leur âge et leur domestication ne permet pas un retour à la vie sauvage. Pour les petits (au nombre de 2) ils n’est pas envisageable de les séparer de leur mère. Ils vivent donc en liberté avec leur groupe.

Pour terminer cette journée, nous avons 3 éléphants qui sont intéressés par un petit bain supplémentaire. Ils entrent dans l’eau et ils ont droit à un panier de fruit chacun. Cela permet d’occuper l’animal pendant que nous lui jetons des seaux d’eau. Mathilde rêvait de pouvoir donner le bain aux éléphants. Malheureusement, Elise a été malade presque toute la journée et s’est endormie à l’ombre.

Nous n’avons pas regretté notre journée. Finalement, ce n’était pas une industrie touristique sans éthique. Les groupes sont vite dilués dans les 80 hectares du parc. Nous avons pu voir des animaux évoluer librement, rien ne leur est imposé. Leur maître les suit toute la journée et les guident pour prendre à manger ou aller se laver. Nous avons fait de belles rencontres.


«

»

2 réponses pour “ Elephant Nature Park ”

  1. Hello ,
    Bien sympathique votre aventure, vraiment ceci donne envie !! bonne continuation à vous quatre !

    biz

    • Mais je ne peux que encourager les gens à sauter le pas. C’est moins impressionnant une fois que l’on est en chemin, mais vraiment enrichissant !

Les commentaires sont fermés.