Delta du Mékong – jour 4

La journée débute à 4h30 du matin !
César vient nous chercher à 5h15 pour une virée sur le Mékong. Nous nous rendons à l’embarcadère en traversant les rues qui s’animent après un assoupissement de quelques heures. Pour nous l’étape du réveil est toujours en cours. Heureusement, le lever du soleil nous aidera à ouvrir les yeux sur cette lumière qui peu à peu inonde le fleuve.

Nous passons par un premier marché flottant. Les embarcations sont imposantes et transportent beaucoup de fruits et légumes. Généralement ils ne vendent qu’une ou deux variétés dont un échantillon est accroché sur un mat en guide d’étiquette.

Nous continuons notre route vers un plus petit marché. Les bateaux font la même taille que le nôtre et vendent également des fruits et légumes. Toutes les embarcations sont accolées les unes aux autres. Pour passer, il faut être patient et se tenir au bateau voisin pour faire avancer le sien. Nous avons des difficultés à croire que les affaires sont en cours. Les gens sont tranquillement assis, seuls ou avec leurs enfants. Mais César nous affirme que tout sera vendu d’ici une ou deux heures. Notre capitaine nous offre un ananas découpé spécialement pour nous. Un fruit pour le petit déjeuner c’est bon pour la santé !

Nous quittons le marché pour nous aventurer dans la mangrove. Ici, même à la surface de l’eau il y a de la végétation. Nous avons l’impression que l’on va croiser un crocodile, mais en fait il n’y en a plus dans le Mékong. Tant pis, ça n’enlève rien à l’aventure !

Nous faisons une halte où nous rejoignons à pied dans un jardin où poussent des bananes, des oranges vertes, des mangues, des durians et mêmes des ananas. Il est possible d’y passer quelques nuits dans des cabanes prévues pour recevoir des touristes souhaitant fuir l’agitation du monde.
Nous nous posons à une table pour prendre notre petit déjeuner, notre repas de midi… en fait l’appellation nous est bien égale, ici nous avons arrêté de compter le temps et le prenons pour vivre tout simplement. D’autant plus qu’étant levés depuis 4h30 du matin, on a l’impression qu’il est 16h alors qu’il n’est que 10h.

Une fois rassasiés, nous allons visiter une fabrique de galette de riz, celles que l’on utilise pour faire les nems. Les crêpes de riz sont recouvertes d’un couvercle pendant la cuisson. Elles sont ensuite mises à sécher au soleil. Elles peuvent ensuite être empaquetées telles quelles ou alors elles sont découpées pour former les nouilles de riz que nous retrouvons dans de nombreux plats asiatiques.

Ce sera notre dernière découverte de la journée, nous retournons vers le capitaine de notre bateau qui nous ramène à Càn Tho.

Je reste à l’hôtel pendant que Ben va rendre le scooter.

L’heure est venue de dire au revoir à César. Nous avons passé 4 jours ensemble, mais c’est comme si nous avions retrouvé un copain pour faire un bout de route ensemble. Il nous offre la conclusion de ces 4 mois de découverte. Il nous reste à rentrer sur Ho Chi Minh, acheter quelques souvenirs et prendre notre avion qui nous emmènera à l’autre bout du bout du monde.


«

»

Les commentaires sont fermés.